« Pal et Nicolas Sarkozy : nous a-t-on vraiment tout dit et pourquoi ? »

Publié le par Desbabas


Cet article n'est pas de moi. Je publie ici cet article qui paraît souvent en "commentaire", de blog ou autres, sur internet. Je ne sais pas d'où il vient ( qui l'a écrit ), mais il est intéressant, je le reproduis principalement en annexe à l'article : Nicolas Sarkozy, la scientologie au service de l'atlantisme ?

Sarkozy – Révélations :

« Pal et Nicolas Sarkozy : nous a-t-on vraiment tout dit et pourquoi ? »

Compléments sur le parcours intrigant du père du candidat et de Nicolas Sarkozy


A tous les Pays de France et de Navarre


Depuis 2006, toute la presse française s’est fait l’écho des origines hongroises du père de Monsieur Sarkozy dont le nom complet – Pal Sarkozy de Nagy Bocsa - fut révélé au grand public lors des affaires dites « Clearstream ». Bizarrement, peu d’articles ont véritablement fouillé le parcours professionnel et personnel de ce personnage, ni annoncées de grandes révélations sur la branche « américaine » de la famille de Pal Sarkozy.

Pal Sarkozy, après son mariage avec la mère de Nicolas Sarkozy (Andrée Mallah mariage 1949 à 1959) fut marié quelques temps avec Christine de Ganay (Parisienne d’origine, elle avait 21 ans – mariée de 1964/66 ? à 1970) avec laquelle il a eu deux enfants : Pierre Olivier et Caroline selon l’ouvrage de Catherine Nay (1). Cette information est « publique » et se retrouve dans plusieurs biographies et articles sur Nicolas Sarkozy. Pal Sarkozy est même parti vivre aux Etats-Unis avec elle (2). Nicolas Sarkozy est au moins toujours en contact avec Caroline qui a assisté à au moins un de ses meetings (3).

En recoupant plusieurs informations « publiques » sur Pal Sarkozy, de troublantes questions surviennent assez rapidement pour des esprits un peu éclairés. Le peu d’informations déjà publiées suscite une certaine curiosité :

1. Madame De Ganay, inconnue en France est remariée depuis de nombreuses années à Franck G. Wisner, un diplomate américain, ce qui est signalé par Catherine Nay dans son livre. En creusant un peu, ce que semble étonnamment oublier de faire la talentueuse Madame Nay est que Franck G. Wisner (né en 1938, plusieurs fois ambassadeurs des Etats-Unis, membre du conseil d’administration d’Enron de 1997 à 1999, membre du CFR, de la Rand Corporation) est le fils de Franck Wisner, un ancien responsable de la CIA (ancien membre de l’OSS ancêtre de la CIA) en Europe pendant la Guerre Froide. Compte tenu des suspicions d’« atlantisme » au sujet de Nicolas Sarkozy, cet oubli est à rectifier. Le rôle de M. Wisner est à l’issue de la Seconde Guerre mondiale de constituer les fameux réseaux « Stay Behind » (littéralement « rester derrière » en Français) censés lutter contre les communistes en cas de prise de pouvoir de ceux-ci. Ces réseaux révélés en 1990 étaient composés de personnalités importantes (4). En France, un des principaux responsables de ces réseaux était Monsieur François de Grossouvre, homme de l’ombre de François Mitterrand (suicidé officiellement en 1994). A cette époque, et avec de bonnes intentions anti-communistes, les américains recrutaient des Européens par l’intermédiaire des premières entreprises américaines implantées Europe comme Coca Cola. Ce fut le cas de Monsieur de Grossouvre (Proche de la firme du fait de ses activités industrielles dans sucre, il fut l’un des fondateurs de la première usine d’embouteillage de Coca Cola en France).

Ce constat pose une question simple, comment Madame De Ganay a-t-elle pu rencontrer un diplomate américain de ce niveau et se marier avec lui à l’issue de sa période de vie commune avec Pal Sarkozy ? Etaient-ils du même milieu ? Statistiquement les remariages se font dans les mêmes milieux sociaux et/ou professionnels…

Pal Sarkozy, lui-même, aurait-il fait parti d’un tel réseau ? Possible, d’autant que son ancienne femme, la mère de Nicolas Sarkozy, a trouvé un emploi de secrétaire de Monsieur Achille Peretti, Maire de Neuilly. Monsieur Perretti, grand résistant français connaissait peut être bien Pal Sarkozy et ses réseaux pour différentes raisons. Il fut en tout cas un des parrains de Nicolas Sarkozy en politique. Nicolas Sarkozy qui fut maire de Neuilly à seulement 29 ans.

Pal Sarkozy aurait très bien pu faire partie d’un réseau proche de la CIA du fait de ses origines anti-communistes, sa connaissance des pays de l’est et sa courte expérience au sein de la Légion Etrangère dont il a pu rapidement s’affranchir en étant réformé en 1948 (5). Sa vie « officielle » est ensuite mal connue : on évoque sa carrière dans la publicité avec quelques témoignages concrets et des niveaux revenus impressionnants (villa à Majorque, voitures de luxe, etc).

A l’origine « anti-communiste » ces réseaux seraient devenus progressivement affairistes et incontrôlables au fur et à mesure que les risques qu’une vague communiste déferle sur le France disparaissent.

2. Pierre Olivier Sarkozy, le demi frère de Nicolas Sarkozy (à ne pas confondre avec ses deux frères Guillaume et François plus connus en France) n’est pas n’importe qui : il est le patron des fusions acquisitions dans le secteur des institutions financières (banques et assurances en particulier) pour la banque d’affaires UBS (Union des Banques Suisses, une des plus grosses banques d’investissement et de gestion de fortune de la planète avec 160 Mds de francs suisse de capitalisation boursière en avril 2007) à New York (6). Il est d’autre part contributeur (l’information est publique aux Etats-Unis – 1 000 $ le 29 novembre 2005) de la campagne sénatoriale 2006 de Madame Mc Farland, républicaine pour l’Etat de New York en compétition face à Hillary Clinton. La proximité de Nicolas Sarkozy et de son demi frère n’est pas connue, mais cela paraît « bizarre » d’entendre Nicolas Sarkozy, ancien Ministre de l’Economie et des Finance, et proche des milieux d’affaires ignorer ce que fait une société comme Clearstream (chambre de compensation internationale, activité tout à fait légale et nécessaire au bon fonctionnement de l’économie) tout en ayant un frère qui travaille dans le milieu de la finance internationale depuis plusieurs années. Ceci attise la curiosité.

3. Il ne s’agît ici que de rumeurs. Mais selon des hypothèses évoquées par Denis Robert sur la société Clearstream (dans son premier livre Révélations), le prestataire informatique de Clearstream qui à l’origine aurait mis en place le système informatique serait infiltré par la Scientologie. Or, ne peut pas s’empêcher de faire le lien : Sarkozy / Scientologie pour trois raisons :

- 1. la visite de Tom Cruise à Bercy en août 2004. C’est quand même très perturbant ! Pourquoi prendre un tel risque et quel est le sens de le recevoir à Bercy, lieu des finances françaises ? (7)
- 2. la tolérance supposée de Monsieur Sarkozy envers les nouveaux mouvements spirituels n’est pas clarifiée (Nicolas Sarkozy, La République, les religions, l'espérance, Editions Cerf 2004)
- 3. le relâchement de la lutte contre la Scientologie en France évoquée sur des forums de sites Internet de syndicats policiers dont les traces ont disparues. Il reste quelques archives : « Un officier des Renseignements Généraux, Arnaud Palisson, s'est vu écarté du dossier des sectes pour avoir rédigé une thèse sur la Scientologie », Charlie Hebdo, hors série N° 18, mai 2004 par Antonio Fischetti. Un autre article dans l’Express du 26 juin 2003 (7) évoque les travaux des RG .


Il n’y a pas de conclusions à tirer de ces éléments dont certains sont des faits, d’autres des « rumeurs » mais simplement des questions dérangeantes :

1. Quels liens ces éléments ont-ils avec les affaires Clearstream ? Depuis 2006 les Français été abreuvés et couverts de « Une » dans les médias sur des affaires Clearstream présentées de manière incompréhensible. Malgré les efforts visibles d’un juge exceptionnel M. Van Ruymbeke, les Français n’ont toujours pas conclusions alors qu’elle implique au moins un candidat. Ces affaires ont finalement réussies à mettre par terre :

- Dominique De Villepin dont l’apogée de sa carrière aura été peut- être de s’illustrer à l’ONU le 14 février 2003 en humiliant les américains,
- son ami Jean-Louis Gergorin, un des principaux cadres dirigeants d’EADS qui avait (il le rappelle lui-même dans l’excellent livre Rapacité, Fayard 2007, dans lequel il dénonce la corruption financière mondiale) fait du tort à Boeing en dénonçant des pratiques d’attributions de contrats avec l’Air Force illégales. Il est d’ailleurs est toujours en contact avec EADS puisqu’il est souvent vu dans le bureau de Louis Gallois, nouveau patron très respecté du Groupe aéronautique d’après le Canard Enchaîné en mars 2007(8).
- le Général Rondot, une personne qui compte a priori à la DGSE, pris dans la tourmente de manière spectaculaire et jamais vue dans les services secrets français (carnets publiés, etc)

Leçon : quand on contrecarre nos amis américains et leurs intérêts, visiblement on paye le prix fort. Condoleeza Rice l’avait elle-même annoncée : « La Russie sera pardonnée, l’Allemagne ignorée, la France punie. »

2. Quels sont les rôles de grandes personnalités qui tirent les ficelles ? Ce qui devient plus que perturbant, c’est de constater que le plus virulent et efficace au départ contre le Premier Ministre Dominique De Villepin est Franz Olivier Giesbert. D’abord au travers de son livre (La Tragédie d’un Président - + 400 000 ventes chez Flammarion en 2006) et par ses activités de journaliste qui a révélé au grand public en juillet 2004 les premiers éléments de l’affaire Clearstream dans un grand hebdomadaire (Le Point : hebdomadaire dirigé par Franz Olivier Giesbert, fils de GI débarqué en Normandie….et dont le propriétaire depuis 1997 est M. François Pinault). Des difficultés qui accablent Dominique De Villepin, mais qui réjouissent Bernard Arnault, témoin de mariage de Nicolas Sarkozy et propriétaire du journal économique La Tribune, irrité par les prises de positions du premier ministre à l’ONU contre les Etats-Unis selon un bon connaisseur du fonctionnement du Groupe (Hedwige Chevrillon, Sarkozy Connection Hachette Littératures, 2007). On peut le comprendre, 26% des ventes du Groupe de luxe de M. Arnault, LVMH, se font aux Etats-Unis devant la France 15% !

Il n’y a peut être rien de scandaleux à la proximité de Nicolas Sarkozy avec certaines sphères du pouvoir américain. Il faut des amis, des soutiens, des frères… En revanche, avant une élection aussi importante, les Français attendent des explications claires. Sur ce point, le minimum de prestation attendu de la part des journalistes par leurs lecteurs (en diminution …) est d’approfondir un peu plus les sujets stratégiques ou de faire tous ensembles pressions sur leurs rédactions !

A force de persister à raconter des « histoires » aux français, les médias et les politiques respectables sont en train de faire courir le risque d’une « sanction » par les extrêmes. Les Français se préparent encore une fois à sanctionner les grands partis traditionnels au profit d’extrêmes incontrôlables et dangereux. Nous verrons le 22 avril !

A une époque, où les grand blocs (Civilisations ?) se positionnent les uns par rapport aux autres, l’indépendance d’un candidat français (9) pour défendre nos intérêts au sein même de ce qui ressemble de plus en plus aux futurs « Etats-Unis d’Occident » (10) – nous avons désormais une Bourse commune NYSE/Euronext- est un préalable indispensable. Il faut pour cela résister aux excès de nos amis Anglo-Saxons et Russes .D’autant plus que les américains sont souvent victimes des idées des fondamentalistes chrétiennes et les Russes de leurs Mafias corruptrices.

Coté Français, on ne peut donc que regretter le manque de travaux d’analyses crédibles, d’origines française et indépendantes pour étayer sérieusement tous ces débats. Il nous faut des boussoles ! Seuls les plus riches en ont probablement les moyens. L’ère de la révolution de l’information est rapidement supplantée par celle de la désinformation. . Il y aurait pourtant des viviers d’emplois à créer dans l’analyse et les métiers de l’information stratégique pour le bien de tous : écologie, etc.

A l’heure où le navire France est dans la tempête, les français manquent de boussoles fiables dans un environnement brumeux et complexe. Pourvu qu’ils trouvent le bon Capitaine !



Références :


(1) Un pouvoir nommé désir,Catherine Nay, Grasset 2007 – Christine de Ganay s’est remarié avec Franck Wisner, un diplomate américain : c’est lui qui a élevé ses enfants (Pierre Olivier et Caroline Sarkozy)

(2) « Part s’installer avec sa nouvelle famille aux Etats-Unis ». Willam Emmanuel dans Nicolas Sarkozy Une fringale du pouvoir, Flammarion 2007

(3) Source AP 2005 – Nice au dernier meeting sur le référendum européen

(4) Deux sources : Aux Services de la République, mémoires de Claude Faure, ancien de la DGSE, Fayard 2004 – le 12 novembre 1990 Monsieur Chevènement révèle l’existence de ses réseaux. Le cabinet noir de Frédéric Laurent, Albin Michel 2006


(5) éléments recoupés sur le passé militaire de Pal Sarkozy :
o « démobilisé à Marseille le 28 novembre 1948 » selon Anita Hausser – Sarkozy, Itinéraire d’une ambition, l’Archipel, 2003
o « croise un soir un sergent français à Salzbourg » selon le livre Les Sarkozy, une famille française, Calmann-lévy 2006
o « Mon père a fuit la Hongrie, caché sous un train en 1949 » dit Nicolas Sarkozy à Libération en 1991 selon William Emmanuel dans Nicolas Sarkozy Une fringale du pouvoir, Flammarion 2007. Ceci ne concorde pas avec les autres dates (à vérifier)
o « Transféré sur une base à Baden Baden en Allemagne », toujours selon William Emmanuel.
o « Dès 1947, les français s’organisent et le Général Koening est chargé de mettre en place la Mision 48 depuis son poste de commandement de Baden Baden ». Source : Le cabinet noir.
o Ouvrage de Claude Faure (ancien de la DGSE) : Le SDECE entreprend en 1949 des petits groupes d’immigrés d’Europe centrale destinés à être parachutés en Tchécoslovaquie etc


(6) Le Figaro du 16 septembre 2006 et Financial News du 20 novembre 2006

(7) Après Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'économie et des finances, qui avait reçu Tom Cruise à Bercy en août 2004, le sénateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin (numéro 2 de l’UMP), lui a remis la médaille de "citoyen d'honneur" de la ville en juin 2005.
D’après la revue américain Forbes, (Numéro des 100 top celebrities 2006) Tom Cruise aurait gagné 67 Millions de dollars entre 2005 et 2006 ce qui lui permet forcément de jouer d’influence…Encore plus de rumeurs, la scientologie est souvent considérée comme « infiltrée » par la CIA pour des motifs de surveillance, ce qui est tout à fait plausible et rassurant. Les services français infiltrent bien plusieurs organisations opaques.

L’enjeux de l’existence d’une telle secte souvent évoqué est comment faire accepter le système dit libéral auprès des plus faibles : en France, par exemple, nous consommons le plus d’antidépresseurs au monde par exemple. Est-ce pire de faire partie d’une secte obscure qui permettrait au gens de s’améliorer ? Tom Cruise était complètement dyslexique étant jeune (Emission Zone Interdite M6 2006), la Scientologie a visiblement été très positive pour lui au regard de ses succès et ce même si les dogmes de cette secte sont pipeaux. (cf bas de page)

Rarement un ouvrage sur la Scientologie aura provoqué autant de hargne de la part des responsables de la secte. Qu'un fonctionnaire du ministère de l'Intérieur publie sur un sujet aussi sensible est, certes, inhabituel. Pour les adeptes de Ron Hubbard, il y a plus grave: le docteur en droit a, de fait, rédigé un précis permettant de traduire les activités de la secte en infractions pénales, notamment l'escroquerie ou l'exercice illégal de la médecine. Or les scientologues sont extrêmement chatouilleux lorsqu'on évoque les condamnations judiciaires - on en compte au moins six depuis un quart de siècle - qui permettent d'évaluer la dangerosité de leur organisation. «Palisson est un policier des RG», s'emporte Agnès Bron, chargée des relations publiques de la Scientologie francilienne. Et d'ajouter, dans le style de sa secte: «Les RG veulent tuer notre religion!» Express du 26 juin 2003 – François Koch

(8) Le Canard Enchaîné – Mercredi 21 Mars 2006

(9) rencontre à Paris entre Sarkozy et Bush Père en juillet 2006 : La vrai nature de Nicolas Sarkozy, Michaël Darmon, Seuil 2007

(10) notion évoquée dans un fabuleux essai de Régis Debray – L’Edit de Caracalla ou plaidoyer pour des Etats-Unis d’Occident, Fayard 2002

Publié dans Gouvernement Sarkozy

Commenter cet article

internetdev 30/05/2012 16:41


Mon avis:


Si Sarkozy a due recevoir la scientologie, c'est pour la même raion que celle qui l'a obliger à punir E. Besson au miistère de l'identité Nationnal.


Car comme Eric Bésson qui lança cette vanne sur le passeport français de néoconservateur américain de Sarkozy et révela ainsi les Wisner Ganay / Carlyle / Vance, la
scientologie, elle-même assez au fait des réseaux, a due bien voir celui-ci qui devait réster dans l'ombre, puisqu'il allait toucher D.S.K. puis la Libye via les Wisner /  Vance et Alain
Bauer qui s'est approché de Ray Kelly sous le pretexte du 11/09, sans faire décorer un seul pompier (pourtant des victimes célèbre de l'attentat).


Il faut rappeler que si Hollande n'avait pas poussé Royal, avec ses ami (Montebourg etc..) Sarkozy n'aurait pas eu la chance d'avoir une candidate facile à flinguer
avec Pulvar (Voir I.S.F. Mougin FR3 "Sciemment triché ou c'est Juste une érreure ?").


Et si on ajoute le copai de Manuel Valse mélengeant conflit d'intéret dans le conseille sécuritaire, qui approche Ray Kelly, pendant que le raciet ("plus de white")
entâchait D.S.K. de son soutien ("Torren de merde" denoncera-t-il poliment sur l'affaire Sofitel au micro de RTL).


Déjà plus la peine d'en remmetre une couche, pourtant des vidéos de Valls trainnent sur le net, qui le montre très ennuyé sur ses petites virées dans les réseaux
Bilderberg.

InternetDev 16/01/2012 08:01


Il manque:


- Les des liens sur les Wisner (Frank Georges , et Frank Gardiner (aussi F.G. Wisner II)) qui les lies avec Cyrius Vance Jr et Cyrius Vance Sr. (deux couples à initiales communes).


Par exemple, il est louche qu'alors que les révolutions arabe ont gagnée l'Egypte, personne ne remarque les activités de Frank Gardiner avec Mubarak.


Biensure Olivier Sarkozy et sont C.V. long comme le bras, dans la crise financière, n'interresse pas un journal alors qu'il est chez "Carlyle Group". Est-ce que D.S.K. peut ignorer cela ?


L'art du cpomplot chez les Wisner s'hérite de père en Fils dans des pays entiers du moyen Orient à l'Europe de l'est, mais rien n'est dit?


Quand D.S.K. est plus que plombé, Mlle Naffissatou est affichée comme menteuse par Vance lui même, comme après que la descente de D.S.K. fut suffisante pour ne plus être innocentable par
l'Opinion.


 


Je ne vais pas plus loin, d'autre l'ont fait , mais les candidats politicitiens que je deteste, pour faire simple, ont bizarrement bien plus utiliser cette affaire  d'un client de prostitués
(ce qui est moins grrave qu'un tarré de violeur) comme slogant, qu'il ont chercher à convaincre en démontrant quoi que ce soit.


 


Alors le choix démocratique des slogants et renoncements à G.Satch devraitnous offrir un 1789 modern

1konito 26/06/2009 14:50

Bravo pour cette publication. Les médias français sont tous sous la tutelle du gouvernement et plus précisemment sous l'entier contrôle de Nicolas Sarkozy. Bien sûr, cela va de soi !! Qui contrôle les médias contrôle ce que pense et croît la population. Evidemment que la population française ne cherchera jamais à connaître vraiment le passé de Nicolas Sarkozy, car le peuple français est un peuple de "boeufs" ! Ils ne pensent pas, ne réfléchissent pas mais suivent aveuglément ce qui leur semble bon. Malheureusement cela profite aux politiciens soudoyés et contrôllés par les états-unis et la CIA. Regardez tout ce qui s'est passé dans les pays de l'Est, tout cela est le fruit de la subversion américaine qui a mis en place des techniques de "révolutions colorées" dans l'objectif de soit-disant mettre fin à ce qui est contre-démocratique... En faisant croire à la population que sa révolution est légitime, et en faisant publier des documents et des livres destinées à influer sur les actions du peuple... AH la la tout cela est vraiment... Dégoutant ! Surtout que tout l'aspect technique est aussi à prendre en compte : Qui dit "démocratie provoquée ou créée" dit subversion et contrôle américains, dit donc mise en place de technologies américaines via opérateurs de téléphonie mobile, satellites, et fournisseurs de "nouvelles technologies" et prise de contrôle technique d'un pays... C'est pas beau l'informatique ?

desbabas 14/10/2008 23:01

c'est une possibilité, mais l'article ne correspond pas vraiment selon moi. Les sujets abordés sont différents, même si l'approche familiale est similaire. Enfin c'est très possible.J'avais pensé aussi à des chiraquiens, alors que Sarkozy était en train de préparer sa campagne. Ca tombait plus dans le sens du moment.

sousmarinvert 14/10/2008 03:41

Cet article semble préfigurer celui publié cet été par Thierry Meissan sur le reseau Voltairehttp://www.voltairenet.org/article157210.htmlThierry Meissan avait il écrit cet article en 2007 sans le signer pour ne pas "trop" se griller, sachant que la bêtre allait droit à la victoire ?