Les Biocarburants (agrocarburants ?)

Publié le par Antoine

Cet article  qui commence par  cité quelque articles en rapport avec les biocarburants, que l'on appelle aussi agrocarburants, contiendra très bientôt une analyse complète du phénomene.

Voici déja quelques articles sur le sujet :

Deforestation: The hidden cause of global warming, paru dans the independent, met en evidence le lien entre les agrocarburants et la deforestation. Or si l'on brule les denses forêts equatoriales pour les remplacer par d'importantes exploitations agricoles intensives, le bilan est forcement catastrophique en ce qui concerne les emmissions de CO2. Je garde une copie de l'article ici.

Worse than fossil fuel, un article de Georges Monbiot, paru dans the gardian, qui explique le chemin de l'auteur vers la decouverte que les biocarburants sont pire que le pétrole qu'ils remplassent. Je garde une traduction en français : Biocarburants : pires que des énergies fossiles !.

Les agro carburants industriels ne contribuent à résoudre ni la crise agricole, ni la crise climatique. Un article de la coordination paysanne européenne dont voici le chapeau (l'incipit) : Les agro carburants industriels ne contribuent à résoudre ni la crise agricole, ni la crise climatique. Ils vont entrer en concurrence avec la production alimentaire. Il faut changer d’urgence les politiques agricoles, commerciales et énergétiques. Les exploitations agricoles peuvent contribuer positivement à infléchir la crise climatique.

Publié dans Nature

Commenter cet article

Le goéland 20/07/2007 00:08

Un autre article intéressant ici : http://travail-chomage.site.voila.fr/energie/fin_petrole.htmcomme quoi les agro-carburants sont de la poudre aux yeux tout en privant les populations les plus pauvres de nourriture (voir l'exemple des tortillas au Mexique).Un autre article tout aussi intéressant : http://travail-chomage.site.voila.fr/energie/fin_uranium.htmsur un sujet bien mal connu et qui prend pourtant en otage la question du réchauffement climatique.Vous verrez cela cet automne, ne soyez pas naïfs.