Sim City ou la logique équipementière

Publié le par Antoine

Deux nouveaux viennent de rejoindre la communauté Freemen d'over-blog.
Voici un article paru sur le blog de l'un deux :

Sim City ou la logique équimentière.

simcity.gifQuand je regarde le développement de nos villes, je ne suis pas loin de les comparer aux villes que je réalisais sur Sim City. Vous savez, ce jeu mythique datant des années 1990 dont le but était de "gérer" une ville! Si ce jeu m'a sans doute influencé dans le choix de mes études, je suis aujourd'hui capable d'en voir toute la monstruosité!

Sim City (et ses petits frères) est un pur produit de la société de consommation. De la consommation d'espace en particulier! Par bien des aspects, ce jeu est l'anti-développement durable! Tout d'abord, il n'est pas possible de se développer sans électricité, ni sans route comme si, pauvres humains que nous sommes, ces deux composantes étaient la base de notre civilisation!


Lire la suite  ...



Cet article me rappelle une experience que j'avais faite avec des enfants.

On avait noté tous les objectifs qu'il y avait dans leurs jeux vidéo. Surprise ecraser l'autre apparait de moins en moins. On a de plus en plus de jeux de gestions ou le but est toujours "plus". Plus de sous, mais aussi plus de poules dans la ferme, plus de batiments dans la ville etc. Se rajoutent l'idée des passages de niveaux, qui rappellent fortement la société scolarisée que decrit Ivan Illich, ou chaque "diplome" donne acces a plus de pouvoir. Ensuite le plus de competences evoque tout à fait la fabrique de l'homme nouveau, qui doit tendre vers la perfection (et la specialistation).

Si l'on rajoute l'initiation esoterique et new age omnipresente, les jeux videos sont vraiment une saloperie. Je prevoyais de bosser la dessus, auriez vous un peu de temps à y perdre ?

Publié dans Démystification

Commenter cet article