De la nature humaine

Publié le par Desbabas

Une réponse à ce récurent propos d'une nature mauvaise de l'homme. Elle est dite par Murray Bookchin. , en réponse à Rudolph Bahro. Ce dernier est un fasciste allemand, à la recherche d'un nouveau führer. Comme beaucoup à l'extrême droite, il s'interesse de prêt à l'écologie, d'où il tire les bases de sa mystique, dans la lignée de ce que l'on appelle le New Age, très proche en Allemagne des mouvements nazis (cf Peter Kratz, "Die Götter des New Age"). Bahro invite Bookchin à un séminaire à Humbolt,


[début de la traduction] pour lui poser des questions telle que "Est-ce que l'alternative à la destruction écologique est la liberation de la domination ou une dictature écologiste ? " Bookchin répond qu' "une dictature écologique ne serait pas écolo, et finirait par la destruction de la planète. Ce serait la glorification, l'hypostasisation, du contrôle social, de la manipulation, l'objectification de l'être humain, le deni de la liberté et de la conscience personnelle [selfconsciousness], au nom des problèmes écologiques... une dictature écologiste est une contradiction, une oxymore."


A la fin de la présentation de Bookchin a lieu l'échange suivant :


Bahro : Vous mettez tant d'emphase sur le côté positif de l'être humain, coopération etc, qui s'il était vrai, rendrait improbable qu'encore et encore nous retombions dans l'égoisme et la competition. Vous voyez la nature humaine principalement positive. Mais plus souvent elle fit pour le pire. Le plus souvent les institutions que l'éspèce humaine a créer sont la hiérarchie et la domination. Le fait qu'elle fisse ainsi doit avoir une fondation dans la nature humaine. [1]

Quand vous parlez de rationalité, geist, la capacité pleinement developpée d'être humain, vous vous confrontez peu à ce côté - le "dark side". Parce que c'est ce côté qui nous donne la capacité de dominer, ce geist, notre rationalité. Vous ne voulez pas vous confrontez à ceci comme à un fondamental. [2]


Bookchin : Je n'ignore pas le "dark side" de l'humanité ... mais si ce dark side existe partout, alors pourquoi a-t-il toujours été nécéssaire à ce dark side de s'exprimer dans des institutions de l'espèce la plus barbare [3] ? Pourquoi doit-il y avoir de la contrainte ? Pourquoi ce dark side doit il être institutionalisé par la force, par la superstition, par la peur, par la menace et par des idéologies de la nature la plus barbare ? ... Il n'est pas question qu'il y ai un dark side dans l'histoire humaine ... mais il est très dur de trouver des raisons biologiques à ce dark side [4]. Parce qu'il a toujours opérer à travers les institutions d'une minorité qui se fie à la force et dépend de la propagande et des pires choses que l'humain puisse inventer pour suprimer des millions et des millions. [5]


Bahro : mais tout cela n'a-t-il pas des origines naturelles ?


Bookchin : Cela émerge des fondations sociales ... Si ce dark side est nature, pourquoi alors dans toutes les grandes révolutions que nous connaissons, les gens se sont soulevé avec une générosité incroyable ? Ils ont voulu faire confiance, prendre soin, ressentir la douleur, même pour leurs maîtres [when their masters tried to oppress them, owing to their own insecurities ...] Dans toutes les sociétés guerrières pour transformer l'adolescent en un guerrier, vous devez lui infliger de la peine. Vous devez le spolier, le faire souffrir pour qu'il puisse faire partie de la communauté des guerriers [6]. Je ne voit pas le "dark side" de la nature humaine, mais de la nature sociale. 


Après cette lecture, Bahro informe Bookchin qu'il ne l'invitera plus.


Ce dialogue est un extrait du livre "Ecofascism, lessons from the german experience", Janet Biehl et Peter Staudenmaier. A lire absolument, pour le reste. Ce n'est pas un livre contre l'écologie, mais qui cherche à montrer quelle est la part de l'extrème droite, et comment peut se penser un ecologisme "de gauche".


Les notes entre crochets sont de moi.

[1] ou leur origine dans le mensonge du diable ...

[2] la rationalité est dans l'idéologie qui nous occupe le côté obscur.

On retrouve dans cette idée l'opposition paienne aux lumières et à la religion "judéo-chrétienne" que l'extreme droite associe à la modernité. C'est le principe du New Age, et la guerre des étoiles, où apparait ce côté obscur est le film New Age type [Une revanche de la finance mondiale].

A plusieurs reprise on utilisa cette critique de la raison quand celle-ci conduisait logiquement à la lutte sociale :en 1948 les révolutions se sont vu opposer Nietsche et Shopenhauer, et en 1968l'idéologie du désir consumeriste capital-libertaire est venu faire oublier les 10 millions d'ouvriers dans la rue. [cf Michel Clouscard]

[3] il y a une contradiction dans cette opposition institutions / barbares, de celles qui font passé le nazisme pour un accident de l'histoire, alors qu'il est l'aboutissement d'une certaine façon de construire la civilisation.

[4] l'argument , très fort de l'impossibilité d'y trouver des raisons biologiques est à comprendre dans le contexte du tout biologique de la pseudo science fasciste.

[5] de ceux qui ne correspondent pas à l'idéologie, dans la majorité des cas des monothésites (juifs, arméniens, rwandais ...)

[6] Pas seulement dans les sociétés guerrières. c'est toute la question de l'intégration, de la ransformation en citoyen, de l'initiation qui est posée ici. De ne pouvoir exister / être reconnu qu'en ayant subit une transformation imposée par l'ordre social.

Publié dans Nature

Commenter cet article

EndOfLine 05/12/2008 01:00


Salut,
 
Ce Barho de chaise parle pour lui ... pour lui et sa clique qui ne sont pas des "Humains".Il leur manque quelque chose à l'Intérieur.
 
On ne peut qu'espérer que ces "créatures puantes" soient écrasées parles Puissances du Bien pour la Libération de l'Humanité Entière.
 
******************************La question est la suivante:
"Comment ces graines pourries peuvent-elles se regénérer depuis des millénaires en se passant le flambeau ? "******************************
 
Cela me fait penser aux dires de cet apatride , promoteur du N.O.M:"Dès qu'il dépasse 60 / 65 ans, l'homme vit plus longtemps qu'il ne produit et il coûte alors cher à la société ; il est bien préférable que la machine humaine s'arrête brutalement, plutôt qu'elle ne se détériore progressivement."jacq attali, L'homme nomade, 2003 
 
=====

 Je pense que cette interview de Pierre Hillard (6 vidéos),
1. http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44tc1_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics2. http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44to4_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics3. http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44txk_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics4. http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44ua9_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics5. http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44uji_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics6. http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44utj_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
 
éclaire très bien sur le sens profond du discours du Pdt iranien à l'onu. (ci-après)(discours bien gardé au coffre, car TROP limpide)(onu: organisme aussi appelé lucis trust alias lucifer-trust, preuves à l'appui)
 
(2 vidéos traduites en français - Grand Merci au Traducteur pour son travail)http://www.dailymotion.com/video/k3Kw9PtMJrkwNMlHIDhttp://www.dailymotion.com/souleimanealqanouni/video/5184696
 
Le barre-haut et ses complices-criminels devraient directement se sentir visés.(bizarre non ? => barho 'hache': dans la langue arawak des Guyanes)
 
 Bien à vous.