Pour lutter vraiment : Depasser les clivages

Publié le par Antoine

Voici ce qui est aujourd'hui en train de se mettre en place :

1. Une économie uniquement éléctronique au niveau mondial,
2. couplée avec des mesures de fichages dites "biométriques" , qui seront à terme remplacées par des puces sous cutanées VeriChip déja en phase de médiatisation grand public.
3.  des instances de décisions internationales comme l'ONU, qui profite éhontément des conflits pour mettre en place sa crédibilité, mais qui repose dans ces fondements sur des organismes comme le FMI et l'OTAN dont tout le monde connaît la justice et ses conséquences. Ces instances sont à l'heure actuelle autant démocratiques que la constitutiuon que nous combattons.

On retrouve en fait 1 et 3 proposée dans des cercles de gauche et 1,2 et 3 (parfois 2 et 3) soutenus dans ceux de droite.

Mais 1 et 2 s'impliquent mutuellement. Faire croire à une monnnaie mondiale contrôlée sans 2 est mensonger. Et si 2 est en place alors 1 en découle logiquement. L'extreme droite rejete 3 mais je ne connait pas ses propositions en matiere économique.

Le référendum, les lois DADVSI, le depistage de la criminalité chez les enfants de trois ans, les OGM, ont montré que la contestation était elle transversale aux partis et aux clivages traditionels.

Des personnes de tous horizons sont motivés contre ces choses. Des députés de droite se sont illustrés sur l'ensemble de ces points (merci d'ailleurs à mon député communiste d'avoir "oublié" de voté contre DADVSI) ainsi que de nombreux français.

Pour ce qui est de la technique, il faudrait lire cet excellent livre "Le Système technicien" de Jacques Ellul qui démontre par A+b que l'évolution technique est devenue autonome de l'économie et de la politique car (en résumé) elle ne repose que sur un seul choix imposé : la primauté de l'éfficacité (à court terme).

Je n'ai jamais dit et je ne dirais jamais qu'il n'y a pas d'exploiteur et d'exploité, au contraire. Mais pour combattre l'exploitation il faut identifier clairement les exploiteurs et leurs moyens de propagande et de contrôle.

Or la technique de ceux ci est toujours la même : utiliser les critiques justes du système qui leur profite pour mettre en place encore plus d'injsutice imposée par toujours plus de puissance et de contrôle. Je constate qu'a gauche comme à droite les mêmes propositions sont faites pour l'avenir, et que les gens qui s'y opposent sont issus de tout milieus.

Je suis persuadé qu'aujourd'hui les banquiers dirigent le monde à travers les marchés financier et que les guerres sont toujours au détriment des plus faible.

Cepandant je refuse que la solution du probleme soit une monnaie electronique associée à des identifications biometriques et tout pouvoir confiés à une instance internationale style ONU. Or c'est bien ce qui ressort en général aussi bien à gauche qu'a droite.

Au contraire je suis persudé qu'une initiative comme la notre de commités fédérés de citoyen autonomes et responsables est une
 réapropriation nécéssaire de la politique. Je pense même qu' a terme de mettre en place des SEL au niveau de chaque commité serait à terme une preuve que nous pouvons nous réapproprié l'économie.

Commenter cet article