RFID et Puce Verichip

Publié le par Antoine

Edité le 24.06

 


JE VEUX MA PUCE
envoyé par dede_maduze

Extrait d'un journal de France 2.


Puces RFID et Verichip


Beaucoup d'avantages sont mis en avant pour promouvoir que chaque être humain soit affublé d'un code barre électronique : sécurité du commerce éléctronique, retrouver les skieurs dans les avalanches, accès à des zones sécurisées, simplification à l'extrême des démarches administratives et des contrôles d'identité, qui seront alors d'autant mieux acceptés qu'ils deviendront invisibles.


Cepandant cette idée porte en elle même le germe d'un projet de société inquietant. On pense toujours, ce n'est pas très grave si je suis un peu surveillé, je ne fait rien de mal. Pourtant, que tout le monde soit suivi en permanence et que la vie privée soit informatisée dans des fichers de plus en plus interconnectés, cela devient un problême.

On pourrait rappeler par exemple les archives de la STASI, ou encore les premiers recensements informatisés qui eurent lieu en Allemagne dans les années 30.

Plus recemment  cette volonté de controle permanent est liée à un nouveau modèle social, ou tout le monde est "intégré" dans une structure très hierarchisée,  "gérée" de la manière la plus "éfficace" par le système informatique, merveilleux outil de contrôle social. Une utopie moderne.

Les puces RFID

Comme le montre le deuxième reportage, la société VeriChip met en service des implants sous cutanés équipés de puces RFID.

Ce sont des puces contenant un système electronique relié à une antenne radio.

Le composant electronique comporte un numéro d'identification unique à 16 chiffres qui peut être consulté à distance par un lecteur approprié. Le but de ce composant est de permettre l'identification rapide de l'objet auquel il est attaché.

L'antenne radio emet en permanence des ondes qui permetent de lire ce code d'identification à distance.

La distance de lecture varie suivant les projets. On nous promet par exemple que la future carte electronique d'identité ne sera lisisble qu'a quelques centimètres par les policiers. En revanche d'autres projets, comme les supermarchés sans caissière avec inventaire automatisé semblent impliquer des distances de lecture bien plus importante.

On parle dans cet article d'une distance de lecture de 5m, ce qui suffit largement pour analyser tout ce qui passe sur un trotoir, une place, un couloir de metro, etc ...

Plus de données techniques dans cet article.

RTLS la localisation en temps réel


Les projets Real Time Locating System visent à integré puces, lecteur et serveurs informatiques dans un package permettant de suivre à la trace tout ce qui se passe dans un batiment.

L'idée sous jacente est la visualisation informatique du monde réel. Ainsi un supermarché peut visualisé en temps réel l'ensemble de son inventaire et eventuellement ses clients, par exemple en equipant les cartes de fidelité de leur propre puce RFID.

Ce qui permet aux ordinateurs de voir les objets, les animaux et les êtres humains, les identifier et enregistrer leur présence, comme elles permettent de de "tracer" les animaux actuellement.

Ainsi quand vous entrerez dans un bus, le bus et la centrale de bus saurront immédiatement que vous y êtes. Quand votre enfant est à l'école il peut être suivi par sa carte d'étudiant, comme c'est déja le cas au Japon.

L'entreprise VeriChip, qui propose les puces pour humains travaille avec d'autres sociétés au projet RTLS, systèmes de localisation en temps réel, qui devrait permettre à terme le suivi par satellite. Le but est de mettre en place un système de localisation à l'echelle de la planète permettant le suivi de tout les objets, les animaux, les objets virtuels (mails, transferts, appels, ...) mais aussi des humains.

Base de donnée


Pour pouvoir mettre en place ce projet gigantesque de contrôle total il est nécéssaire d'avoir un nombre d'identifiants monstrueux, permettant à chaque boulon au monde d'avoir son propre tag. D'où la mise en place des adresses IPv6, qui permettent de disposer d'environ 3,4 × 1038 adresses, plus de 667 millions de milliards d'adresses par millimètre carré de surface terrestre.

On imagine qu'au commencement, chaque entreprise aura des bases de données permettant d'identifier et de regrouper les informations autour de chaque identifiant.

Au fur et à mesure de l'interconnection des bases de données (chaque entreprise voulant partager avec ses fournisseurs et clients les informations), se mettra en place une identification globale de tout les objets pucés.

D'ailleurs certains telephones portables sont déja équippés de lecteur RFID afin que chacun puisse se transmettre les références d'un objet. Pour ceux qui ont jouer à des MMORPG, les liens pour se passer les caracteristiques d'un objet vous sont déja familier, illustrant parfaitement l'integration  virtuel/reel.

Il est interessant de projeter ces avancée d'un point de vu social. En ce moment nous sommes tous identifiées dans differentes bases de données suivant les services auquelles nous sommes abonnés.

Tout d'abord notre état civil et notre compte en banque, ce qui concerne aujourd'hui quasiment tout le monde.

Par les systèmes de carte RFID dans les transports en commun, Navigo à Paris, ce service à Helsinski, ou les abonnements au télépéages, nos deplacements sont également surveillés.

Les projets en cours sont le dossier médical informatisés qui contiendra toutes les informations très privées liées à notre santé. Celui-là servira d'ailleurs très surement à la propagande visant à faire accepter l'ensemble. On imagine les nombreux avantages en cas d'accident par exemple. Mais il est etrangement en rapport avec le projet de carte d'identité biométrique, qui permettront d'indetifier à coup sûr chaque individu, passant du principe declaratif (je suis Untel, voici ma carte) au principe de preuve (je suis Untel, vérifié mon ADN).

L'integration se fera petit à petit dans une base de données concernant tous les individus sur l'ensemble de la planète.

IBM, à la pointe de ces projets, demande d'ailleurs à ce que soit mis en place un système global d'identification sous l'égide de l'ONU.

Verichip, la puce implantée sur les hommes


L'implantation se fait sans douleur par une opération très rapide qui ressemble à un vaccin.

Chaque personne humaine sera donc affublée d'un code barre electronique, comme l'on est en train de le mettre sur les animaux domestiques aujourd'hui.

Ce sytème qui se met en place se propose sous ses meilleurs atour, comme ici à l'hopital de Nice. Ou encore le site d'IBM.

Or l'on sait que
IBM avait travailler avec le régime Nazi, pour mettre en place le recencement de la population d'Allemagne. Ce recensement permis entre autre une gestion efficace du travail des prisoniers politique, puis pour retrouver rapidement les populations vouées à l'extermination. Cette gestion reposait à Auschwitz sur le tatouage d'un numéro d'idenfication sur le bras des juifs.


Comment faire pour que chacun accepte d'être ainsi suivi à la trace, fiché dans des bases de données, etiquetté comme du bétail ? Et bien tout simplement en étant habitué à l'idée petit à petit. Cette puce Verichip ne fera que reprendre toutes les informations qui sont déja fournies aujourd'hui par notre carte bleue ou notre telephone portable.

Cependant lorsque l'integration totale de ces données sera effectuée, les moyens pour un gouvernement global et une architecture sociale totalitaire seront mis en place. Comme dit Gandhi, l'arbre est dans la graine. Si la graine (les moyens) est mauvaise (repose sur le fichage permanent), n'esperons pas qu'un super ensemble de lois bien pensantes en feront un arbre correct (une société libertaire, ou liberale, c'est selon, enfin libre quoi).

Aujourd'hui le système économique est très inéquitable et les règles du jeu sont plutôt malhonnetes (crédit, taux d'interets, ...) et font que l'argent se concentre de plus en plus entre quelques mains.

Mais la solution proposée par tous ceux qui s'interesse au rôle de la monnaie, aussi bien les pontes de la finance internationale que les "contestataires" (PCF, ecosocietalisme, ...)  proposent pour remplacer ce système une monnaie mondiale unique, uniquement éléctronique.  Ainsi plus d'échanges "libres" qui engendrent le marché noir et la délinquance financière (alors que celle ci passe uniquement par les banques et des entreprises de blanchiment officielles style Clearstream). Mais tout se fera sous contrôle informatique.

D'où la nécessité d'un système d'identification optimale des humains, que tout le monde devra accepter. Au lieu d'être libéré de l'emprise économique, on sera définitivement  sous contrôle des banques. Le remède se révèle pire que le mal qu'il devait guérir : il le perfectionne.

Or voilà ce qui est écrit dans le livre des Révélations, chapitre 13 :

 13:11 Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon.
13:12 Elle exerçait toute l'autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie.
13:13 Elle opérait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes.
13:14 Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l'épée et qui vivait.
13:15 Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués.
13:16 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,
13:17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
13:18 C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six.

Quand tout le monde sera fiché plus badgé de manière irreversible, cette prophétie sera réalisée.

Je comprends que beacoup d'entre vous ne sont pas croyants et que ces citations peuvent énerver ou amuser certains d'entre vous. Seulement il faut prendre en compte que ce texte là fut écrit aux alentours de l'an 100 et qu'il précise bien que ceci aura lieu dans les temps futurs. Et que c'est justement ce qui est en train de ce mettre en place.

Que vous croyez ou non, je vous incite très fortement à toujours refuser ce genre d'implant. Quand on vous l'imposera, vous repenserez à ce texte.

D'autant plus que cet implant est dangereux pour la santé :

Les puces RFID provoquent des tumeurs dans l'organisme (source).
La microchip possède une pile au lithium qui, une fois brisée, provoque une plaie douloureuse et remplie de pus, on ne peut s'empêcher de faire le rapprochement avec la Bible. (Ap. 16 :2) : " Le premier (ange) s'en alla et versa sa coupe sur la terre. Un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui portaient la marque de la bête et qui adoraient son image ".


Documentation

En français :


En anglais :

Il existe aussi un livre : "Sous l’oeil des puces : La RFID et la démocratie", dont on parle sur le site contre info, et même sur le site des echos.


Voir aussi  :

Alerte à Babylone
  

IBM calls for global identity System


Banques - Attention au remède !

Commenter cet article