Confédération des collectifs

Publié le par Antoine

Alors qu'il faut articuler le mouvement, il semble important de définir des règles qui preserverons les collectifs des aléas de l'élaboration d'une structure.
Ces propositions dans leur ensemble ne font que reprendre ce qui existe déja dans les collectifs, afin de preserver les acquis démocratiques du mouvement.

1. La situation

Aujourd'hui les collectifs rassemblent des individus engagés contre le monde dit "libéral" et ses dérives. Ces collectifs sont des assemblées autonomes de discussion qui tentent de construire une alternative politique à la situation actuelle.

Ils sont constitués d'individus de sensibilités diverses qui entendent mener ensembles ce combat.

L'enjeu actuel est de coordonner ces efforts tout en preservants les points forts et originaux définis ci dessus des collectifs, à savoir l'indépendance et l'apparition de la participation individuelle. Tout en represantant au niveau national les divers mouvements transversaux représentés dans les collectifs.

2. Propostions


2.1 Les collectifs

2.1.1 Autonomie

Chaque collectif représente localement un effort de compromis appellé souvent consensus entre les différentes personnes qui souhaitent y participer, preservant les differentes sensibilités. Cet equilibre est la constituante intérieure du collectif et suppose l'zutonomie du collectif vis à vis de l'exterieur pour pouvoir exister.

Chaque collectif est organisé selon son soit.

2.1.2 Assemblées

Les collectifs se réunissent "physiquement" en assemblé lors de réunion qui ont seule la légitimité de prendre des décisions.

A l'issue de ces réunions il est établi un compte rendu qui est le point de vue officiel du collectif.

2.1.3 Implantation locale

Le collectif est responsable des actions locales du mouvement.

Une participation aux autres initiatives locales permet  d'affirmer la présence politique, l'ancrage local et la volonté d'agir du collectifs.

Réciproquement une particpation des mouvements locaux (par l'intermediaire de délégués ?) au collectif ouvre la voie à une coordination des luttes indispensable à l'implantation du mouvement dans la durée.

3. Coordination

Le mouvement cherche à s'articuler.

Suivant l'usage actuel il semble naturel que cette articulation se fase sur un mode de remontée des idées, ce qui est indéniablement une victoire démocratique historique.

Les délégués n'ont jamais un rôle décisionel mais uniquement une fonction représentative mandatée dans les assemblées auquelles ils sont envoyés.

3.1 Propositions

3.1.1 Remontée des propositions

Un mode de fonctionnement serait de faire remonter de façon  stricte et systématique les propositions des collectifs, pondérées par le nombre de personnes la soutenant. Cet indice serait additioné aux différents niveau géographiques à ceux des autres collectifs, pour aboutir au niveau national. Ils auraient alors valeur de mandat selon leur representativité.

Exemple :

collectif de Coloville :
 taxer les macdos : 33 pour
 mandater un représentant : 25 pour
 
departement nn :

 imposer les multinationales : 19 + 12 +24
 mandater un representant : 25 + 30 + 17
 ...

...

3.1.2 Collectifs géographiques (national, regionale, etc ...)

Ces collectifs ont pour mandat de défendre propositions issues des collectifs.

Les choix de ces personnes pourraient se faire de différentes manières :

* Délégués des collectifs, comme on le fait actuellement, mais cela risuqe de poser problème si le nombre de collectifs grandit
* nombre de personnes défini totalisant le plus de soutien dans la zone géographique ( à charge des collectifs de contabilsé et faire remonter le nombre de soutiens)
* nombre de personne non défini, désignées à partir d'un nombre minimum de soutiens (ex 500 soutiens dans une region, 2000 nationalement)

3.1.3 Collectif represantant les sensibilité

Il est important de conserver, à l'image du collectif national actuel un deuxième type de collectif (uniquement au niveau national ?) qui représente les differents mouvements, nécéssairement transversaux aux collectifs.

Cette representation à plusieurs fonctions essentielles :
* Force de proposition importantes
* Force de reflexion au niveau gloable
* Oeuvrer à maintenir l'unité du mouvement en cherchant le plus possible d'atomes crochus entre les différentes sensibilté.

Elle doit mainetnir une indépendance réciproque avec les collectifs géographiques

4. Autres points :

4.1 Pas d'instances exécutives indépendantes.

Seules les personnes mandatées par les collectifs sur des points précis ont légitimité à la mise en oeuvre stricte de ces points.

4.2 Présidences ?

Il semble qu'il n'y ai pas besoin de présidence au sens ou nous l'avons actuellement.

Commenter cet article