Chiffres des retraites : fraude très probable de la police dans le nombre de manifestants

Publié le par Desbabas

On peut lire dans 20' :

 

Aujourd'hui, c'est au tour d'Unité SGP Police/Force Ouvrière d'accuser la hiérarchie de la police dans les Bouches-du-Rhône de sous-estimer le nombre des manifestants contre le projet de réforme des retraites à Marseille et de «ridiculiser» ainsi la police. «Alors même que la mobilisation s'amplifie, la direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône s'épuise à dévaloriser le nombre des manifestants», a déploré le syndicat, «Ce procédé comptable qui confond les limites entre politique et service public est inacceptable», a-t-il ajouté, en soulignant que «ce ne sont pas les fonctionnaires de police de terrain chargés de procéder à ces évaluations qui sont en cause».

«A force d'oublier que le rôle de la police nationale est de livrer des estimations pertinentes à l'appui d'un constat réel, et par voie de conséquence de travestir avec le plus grand des mépris la contestation sociale, ce sont les services de police que l'on finit par ridiculiser»

 

Effectivement sur I-tele, M. Giovannini dirigeant du SGP Police déclare que le mode de comptage est partiel et que plus l'on minimise, plus la situation risque de dégénérer ( Sarkozy voudrait que ça dégénère ? naaaaan, pas étonnant donc que cette possibilité soit tant évoquée aujourd'hui !).

 

A Marseilles c'est évident : à chaque manifestation depuis le mois de juin il n'y a que quelques milliers de manifestants, alors que deux heures après le départ la fin du cortège n'est pas partie.

 

Et quand on regarde les chiffres, on voit très bien pourquoi :

 

Pas d'écart énorme sur les villes moyennes, au pire c'est du simple au double :

 

Jusqu'à 50.000 manifestants, c'est au pire du simple au double par exemple Clermont : 28.000  contre   50.000

 

Jusqu'à 100.000, c'est un poil plus, parfois jusqu'au tiers :

Caen           26.000    60.000

Nantes        39.000    95.000

Exception pour Montpellier et Grenoble 12.000 contre 70.000, (je cherche une explication).

 

Mais les gandes villes, ça devient Folklo, en particulier Marseille :

24.500 personnes selon le gouvernement, alors que la ville est en grève complète. D'après les syndicats 230.000. Le chiffre est carrément divisé par 10. Avec les commentaires que l'on a lu de la part de la police. Donc le gouvernement truc. Sur Marseille le gouvernement gagne déjà 200.000 manifestants.

 

Bordeaux  40.000 pour 130.000  =>  90.000  / 130.000

Toulouse  30.000 pour 145.000  => 115.000 / 145.000

Paris          89.000 pour 330.000 =>  240.000 / 330.000

 

Sur les quatres plus gros scores le gouvernement gagne plus de 600.000 manifestants, enfin gagne, il les perd, les oublie. Egarés les manifestants. Sur Marseille c'est ubuesque, chez les autres c'est pas mieux, quitte à se retrouver en porte à faux avec la police.

 

Mais c'est très con, par ce qu'ils vont être obligés de se remettre à niveau, au moins sur Marseille maintenant, et ça ne va pas améliorer leur crédibilité.

 

Lire aussi :

Publié dans Gouvernement Sarkozy

Commenter cet article