Flottille vers Gaza, d'autres témoignages

Publié le par Desbabas

Plusieurs nouveaux témoignages sur ce qui s'est passé à bord du Marmara.


Tout d'abord, le journal Le Monde révèle des photos publiés par un journal turc (lien vers les photos) (d'autres photos). Ces photos montrent que les turcs à bord se sont réellement battus avec des barres de métals, qu'ils ont momentanément pris des commandos israéliens, et s'en sont occupés médicalement comme le declarait un des premiers témoignages. L'article du monde onne la parole à un américain, qui explique ce qu'est devenu un des pistolets capturés au soldat (confirmant ainsi une partie des déclarations de Tsahal) :


Un ancien combattant américain devenu militant pacifiste a raconté vendredi qu'il s'était battu avec les soldats israéliens lorsque ces derniers ont débarqué sur le navire, selon l'agence turque Anatolie.
"Nous avons maîtrisé trois soldats des commandos israéliens. Ils nous ont regardés... Ils ont cru qu'on allait les tuer, mais on les a laissés s'éloigner", a-t-il raconté, ajoutant qu'il a pris l'arme de l'un d'entre eux, et qu'il l'a déchargée.

Un journal turc publie des photos des soldats israéliens ensanglantés


L'article ne donne pas plus de précision sur cet américain. S'agit-il de Joe Meadors ? Si ce témoignage en confirme d'autres précédents, dont l'information de l'IDF selon laquelle deux pistolets auraient été capturés aux soldats, elle atténue en revanche le caractère meurtriers des assaillants, qui se seraient contentés de desarmés les soldats, donc de se défendre, voire même de les soigner à même le bateau. Les photos vont dans le même sens.


Le Figaro, lui, donne la parole à un grec, qui affirme qu'un de ses compatriotes aurait été tué parcequ'il continuait à faire passer des informations vers l'exterieur pendant l'assaut :


Un militant grec qui se trouvait sur le ferry turc de la flottille humanitaire pour Gaza a accusé les forces israéliennes d'avoir tué l'un des Turcs à bord car il assurait la diffusion sur le net des images du raid, dans un témoignage publié aujourd'hui par un quotidien grec.

"Jusqu'à une demi-heure après l'attaque, et malgré la guerre électronique, le Mavi Marmara continuait à envoyer des images sur internet grâce à un système hypermoderne que gérait un volontaire turc. Ensuite, je l'ai vu mort, avec une balle dans le front", a affirmé Dimitris Plionis à Elefthérotypia. "Les Israéliens avaient comme priorité de mettre fin à la diffusion d'images. Sur le bateau, les Turcs avaient installé peut être une centaine de caméras qui envoyaient sans cesse des images. Le système s'est tu quand son gestionnaire a été assassiné", a ajouté ce mécanicien, l'un des deux Grecs à bord du ferry turc.

Flottille: tué pour empêcher les images?



Le blog secret défense donne un leger éclairage sur les commandos israéliens. Les commentaires valent le coup. Un des commentaires va dans le même sens que la vidéo commentée par le fondateur du GIGN, Christian Prouteau, présentée dans Flottille de Ghaza, différents témoignages :


Indépendemment des considérations politiques, cette opération est un fiasco puisque les opérateurs ont été placé dans une situation propre à dégénérer.

Au niveau du commandement:

1/ Erreur de casting: envoyer des commando-marine pour une opération de police

2/ Erreur de dimentionnement: penser que ce serait une opération de police de type "résistance passive" alors que ce fut une opération avec résistance active de type "émeute dure".

Remarquons l'incohérence de la démarche: pour une opération de geurre ces commandos étaient adaptés. Pour une opération de police leur utilisation était surprenante.

3/ Erreur d'approche: l'arraisonnement n'a pas été réalisé selon la procédure classique (de type intimidation puis tentative d'assaut depuis un semi rigide).

4/ Erreur dans la procédure de largage des intervenants.

5/ Erreur dans le choix des armes. Les opérateurs étaient armés de paintball impropres à repousser des émeutiers. Ils possédaient aussi des armes à feu. Il manquait le niveau intermédiaire de type CS / Flashbang / Flash-Ball. Je ne parle pas de munitions en caoutchouc étant donné leur létalité à courte distance.

Shayetet 13, les commandos-marine d'Israel


Israel a officiellement envoyé une vidéo de propagande à plusieurs journalistes :


Der Spiegel's byline says the clip makes light of the flotilla and that sending it was "an embarrassing propaganda mistake".

But just 20 minutes after the email was sent, another followed saying, "Today we mistakenly sent a link to a video clip we have, which was meant for personal use and not for wider distribution.
 
"The film's content is not in any way the official stance of the State of Israel, its press office, or any other official authority," Der Spiegel reported the email as saying.

Satiric flotilla clip distributed by GPO

 

L'opération a quand même bien réussi car cette vidéo a été vue par plus de deux millions de personnes. La personne ayant dirigé l'équipe est Caroline Glick, une journaliste présente dans un grand nombre de journaux israéliens et américain, dont voici un extrait de la fiche wikipedia :

 

She retired from the military with the rank of captain at the end of 1996. In 1997 and 1998 she served as assistant foreign policy advisor to Prime Minister Benjamin Netanyahu.


In 2003, during Operation Iraqi Freedom, Glick was embedded with the US Army’s 3rd Infantry Division and filed front-line reports for The Jerusalem Post and the Chicago Sun-Times. She also reported daily from the front lines, via satellite phone, for the Israeli Channel 1 news. Glick was on the scene when US forces took the Baghdad International Airport.


 

On remarque aussi parmi eux Karni Eldad, qui écrivit un article dans Haaretz pour dire que les colons en cisjordanie étaient des gens très bien. Au moins ils ont l'amabilité de signer leur forfait, pour lui donner quelque crédibilité. Raté. La vidéo explique que c'est parce que la vie va pour le mieux à Gaza que de méchants terroristes se sont déguisés en humanitaires pour piéger des soldats. Elle ne manque pas de s'attaquer à l'Islam, qui serait à la source de la terreur actuelle et surtout de l'abandon de la raison par le monde qui critique Israel. Vous trouverez facilement la video sur youtube : We con the world. Le plus raté, c'est qu'au moins la moitié du texte pourrait aussi bien s'appliquer à I'état sioniste.

 

Voir aussi :

Commenter cet article